Plan France Numérique 2012
Flux RSS Facebook
Association Nord Internet Solidaire
Ministère l'Enseignement Supérieur et de la Recherche DUI Anis

DEEE - D3E

A+A-imprimerEnvoyer

ENVOYER CET ARTICLE :




Les DEEE (Déchets d’Equipements Electriques et Electroniques) comprennent tous les appareils électriques et électroniques destinés aux particuliers ou aux entreprises, notamment (selon la source www.zdnet.fr) :

  • Matériel informatique : ordinateurs de bureau, PC portables, moniteurs, imprimantes, scanners, routeurs réseau, enceintes, écrans, cartes électroniques ;
  • Multimédia et mobilité : baladeurs audio et vidéo, appareils photo numériques, caméscopes, assistants personnels, GPS ;
  • Electronique de loisirs : téléviseurs, magnétoscopes, vidéo projecteurs, lecteurs et/ou enregistreurs CD et DVD, amplificateurs, chaînes hi-fi compactes, jouets, décodeurs (câble, satellite, TNT) ;
  • Téléphonie : téléphones fixes et mobiles, modems ;
  • Electroménager : lave-linges, lave-vaisselles, réfrigérateurs, fours, micro-ondes, sèche-cheveux, tondeuses, robots de cuisine ;
  • Outils : bricolage, jardinage.

Polluants résistants, ils font l’objet d’un traitement particulier, tant d’un point de vue juridique que technique.

En effet, ces 20 dernières années ont été marquées par la prolifération des DEEE, liée à la croissance du taux d’équipements des ménages, ainsi que le raccourcissement de la durée de vie des ordinateurs.

Cette prolifération est à l’origine de la diffusion d’au-moins trois types de sous-polluants dans l’écosystème (selon la source www.guideinformatique.com) :

  • Métaux lourds (plomb, cadmium, chrome…) ;
  • Gaz réfrigérants (CFC) ;
  • Produits cancérigènes, allergènes.
  • ...

Le traitement de ces déchets (valorisation ou destruction) est complexe et coûteux. Seuls des éco-organismes spécialisés sont habilités à le faire.

La directive européenne du 13 février 2003 WEEE (Waste Electrical and Electronic Equipement), transposée par le décret du 20 juillet 2005 en droit français, encadre la gestion et le traitement de ces déchets (voir les ressources Ordi 2.0 sur le sujet).

Elle distingue notamment déchets ménagers et professionnels pour déterminer qui doit supporter ces coûts de gestion.

Si vous souhaitez en savoir plus :

Sources :